Nuevo

tRUCKS AND TANKS HS 37

N.º de producto: T&T HS 37
16,50
Reducciones de precio

Les chars français de 1920 à 1946

 

Lorsque les Panzer-Divisionen déferlent sur la France le 10 mai 1940, elles affrontent pléthore de blindés dont certains sont plus puissants que leurs propres matériels à l’instar du char d’infanterie B1bis de 31,5 tonnes. À l’orée de la Seconde Guerre mondiale, l’Armée française dispose en effet d’engins perfectionnés et souvent à la pointe de la technologie. Un développement qu’elle a débuté dans les années 1920, mais qui est pourtant freiné financièrement parlant par les énormes stocks de matériels hérités de la Première Guerre mondiale comme les chars de rupture FCM 2C et surtout les centaines de légers FT. Par ailleurs, les Français tirent leur doctrine de sa terrible expérience des tranchées. Ce faisant, les penseurs pérennisent le distinguo entre char de cavalerie comme le SOMUA S35 et d’infanterie, ce dernier étant destiné à appuyer l’infanterie à l’image des Renault R35 et autres Hotchkiss H35. De ce fait, sur le terrain, beaucoup de blindés tricolores se révèlent moins mobiles que leurs adversaires allemands et de ce fait moins adaptés à la guerre de mouvement imposée par la Wehrmacht. La défaite de juin 1940 donne un coup d’arrêt aux programmes de blindés, mais ne secret, les travaux se poursuivent et donneront naissance juste après la fin de la guerre à l’ARL 44.
Retrouvez dans ce hors-série les chars français les plus marquants ainsi que quelques prototypes/projets les plus remarquables.

Examine esta categoría: Página de inicio