Aérojournal n°77

N.º de producto: AJ77

En existencias

8,50
Reducciones de precio

L’Arme miracle n'aura pas lieu !

La Luftwaffe à l'ère des roquettes et des misssiles

En 1944, les menaces qui frappent aux portes de la « forteresse Europe » sont tridimensionnelles. À l’Ouest, l’USAAF, de jour, et la RAF, de nuit, écrasent sous les bombes les villes et centres industriels du III. Reich. Or, la Luftwaffe n’est toujours pas parvenue à trouver l’arme de bord parfaite permettant à ses chasseurs d’envoyer au tapis un Viermot en un minimum de coups. Si l’obus de 30 mm semble, pour l’heure, le projectile le plus adapté aux missions d’interception des « forteresses volantes », les canons qui le tirent ont bien leurs avantages mais présentent surtout, tous, des inconvénients. Il faut trouver de nouvelles armes capables d’éradiquer du ciel les quadrimoteurs américains et britanniques. Au sol, sur le front de l’Est, ce sont les vagues de chars de l’Armée rouge qu’il faut tenter de juguler, les canons de 30 et 37 mm embarqués par les Ju 87 et Hs 129 étant devenus inefficaces contre les cuirasses des blindés soviétiques de dernière génération. Enfin, sur mer, dans le golfe de Gascogne où il faut protéger les U-Boote opérant depuis La Rochelle, Saint-Nazaire et Lorient, ainsi qu’en Méditerranée, où les Alliés multiplient les débarquements, il convient de pallier la déficience de la torpille, jugée trop peu efficace, par de nouveaux vecteurs...

La mise en orbite d’une étoile filante

Le Lockheed P-80 Shooting Star durant la Seconde Guerre mondiale

+....

Examine también estas categorías: Página de inicio, CATALOGO SEPTIEMBRE 2020