Nuevo

Los! nº 55

N.º de producto: LOS55
8,50
Reducciones de precio

HMS Belfast

Le croiseur à l’anglaise

Mis en service à l’ouverture des hostilités en 1939, le Belfast est l’une des premières victimes des mines magnétiques sous-marines allemandes. Gravement endommagé, le croiseur subit d’importantes réparations et voit, à cette occasion, son équipement de bord grandement modernisé. À partir de 1942, il escorte les convois sur la terrifiante route de l’Arctique, avant de prendre une part active à la destruction du croiseur de bataille allemand Scharnhorst, au cours de la mémorable bataille du cap Nord. Après la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé en Extrême-Orient avant d’intégrer la réserve en 1963. Depuis 1971, c’est un navire musée mouillé sur la Tamise, au cœur de Londres.

Technologie / 1942-1945

Une bombe, des gouvernes et un signal radio

Les armes planantes antinavires de la Luftwaffe

Les Allemands débutèrent la guerre avec une certaine avance technologique dans le domaine des armes et munitions guidées car ils s’y étaient déjà intéressés au cours de la Grande Guerre. Parmi les multiples projets que la Luftwaffe lança et dont bien peu aboutirent, un petit nombre concernait la lutte antinavire. On ne pouvait pas encore parler de missiles mais ces armements innovants en étaient sans nul doute les ancêtres.

U-Boot / 1939-1945

Le naufrage du U-171

Comment sortir vivant d’un U-Boot coulé ?

À la mi-décembre 1941, les premiers U-Boote participant à l’opération « Paukenschlag » prennent la mer avec pour mission la destruction du trafic maritime allié du golfe du Mexique au Saint-Laurent. C’est le début d’une sanglante tragédie pour les Alliés jusqu’à ce que, sous la pression des Britanniques, les Américains introduisent le système des convois escortés. L’amiral Karl Dönitz envoie alors ses U-Boote plus au sud, dans les Caraïbes.

+++

Examine esta categoría: Página de inicio